Browsing Tag:

Rentabilité

immeuble vue du bas
Conseils

Comment calculer le rendement de son investissement locatif ?

Aujourd’hui, les Français s’avèrent de plus en plus nombreux à s’intéresser à l’investissement immobilier, car cela demeure une valeur sûre en termes de rentabilité.
Mais comment connaître le rendement de son rendement immobilier ? Quelle différence existe-t-il entre le rendement brut et le rendement net ?
Brik vous dit tout.

Qu’est-ce qu’un rendement locatif ?

Avant de comprendre comment calculer le rendement de votre investissement, voyons ensemble ce que recoupe la rentabilité en tant que telle.
Il s’exprime généralement en pourcentage.

Autant le rendement locatif concerne la performance relative aux revenus générés par la location, autant la rentabilité locative englobe le rendement et s’apprécie sur toute la durée de l’investissement.
Vous pouvez avoir une 1ère idée grâce à notre outil en ligne.

Le calcul du rendement locatif

Au moment de calculer le rendement de votre investissement immobilier, deux options se présentent à vous : le rendement brut et le rendement net.

Pour le rendement brut :

Ce premier calcul vous permet d’avoir un aperçu de l’intérêt de votre investissement locatif.
La formule pour calculer le rendement brut de votre investissent immobilier est la suivante :
Par exemple, pour une acquisition de 100 000 € avec un loyer de 700 €/mois de 700 €, le taux de rendement brut sera de :
700 x 12 = 8400/100 = 8,4 %.

Pour le rendement net :

En devenant propriétaire, vous devez vous acquitter de frais comme les charges et les taxes.
La formule pour calculer le rendement net est la suivante :
(Montant du loyer x 12 mois) x 100 — (les charges locatives)/Prix d’achat.

En reprenant l’exemple de l’achat à 100 000 €, nous savons que le taux de rendement brut est de 8,4 %.
Vous devez ensuite ajouter les différents frais :

  • Les charges de copropriété annuelles (qui sont non récupérables) : 900 €,
  • La taxe foncière : 700 € ;
  • Les réparations locatives : 300 € ;
  • L’assurance loyer impayé : 100 €.

Cela représente un total de 2000 €.
Le rendement net est donc de 8400 – 2000 = 6400.
Pour connaître le taux de rendement, il suffit de : 6400 x 100/100 000 = 6,4 %.

N’oubliez pas d’intégrer éventuellement le coût du crédit immobilier et les frais du gestionnaire immobilier si c’est le cas.

Conseils pour votre investissement locatif

Voici quelques renseignements pour optimiser le rendement locatif de votre appartement ou de votre maison :

  • Faire attention à l’emplacement du bien : opter pour des villes françaises les plus rentables pour le rendement locatif ;
  • Choisir le meilleur statut d’imposition pour vos revenus fonciers ;
  • Négocier fermement le prix d’achat ou le prêt immobilier.

Pour aller plus loin, obtenir plus de conseils et d’outils exclusifs qui vous aideront à faire les bons choix, Créez votre compte Brik !

Centre ville de bordeaux vue du haut
Conseils

Investir en centre-ville ou en périphérie, le mieux pour sa rentabilité ?

Lorsque l’on souhaite acquérir un bien immobilier, on va très souvent se poser la question suivante : « faut-il investir en centre-ville ou en périphérie ? ».

En effet, comment peut-on se décider entre les deux ? L’emplacement du bien est un critère qu’il ne faut pas prendre à la légère puisque c’est une décision qui va vous impliquer sur le long terme. C’est aussi une décision qui va déterminer la valeur que prendra votre futur patrimoine avec le temps.

Que ce soit pour votre résidence principale, secondaire ou encore pour un investissement locatif, il va être important d’évaluer tous les avantages et inconvénients du lieu où vous souhaitez investir.

Les avantages d’investir en périphérie :

L’atout majeur d’un bien en périphérie est le prix d’acquisition de celui-ci. En général, plus vous allez vous éloigner des centres-villes plus votre pouvoir d’achat va augmenter. Pour le même montant, en périphérie vous pourrez investir dans un T3 alors qu’en centre-ville vous n’aurez qu’un T1.

Un autre avantage à investir en périphérie est le coût de la vie. Lorsque l’on s’éloigne du centre, les emplacements, les courses mais également la taxe foncière peuvent être réduits. Une chose à garder à l’esprit, c’est l’utilisation de la voiture. Elle sera plus fréquemment utilisée et un certain montant sera à investir dans celle-ci, pouvant alors réduire cet avantage concurrentiel.

La qualité de vie est aussi un critère important. Effectivement, vivre en périphérie vous apportera plus de surface pour un coût réduit mais aussi un confort de vie, pas ou moins de pollution sonore, du calme, de la verdure et des grands espaces. Ce qui, en fonction du profil de locataire recherché, n’est pas à négliger.

Les atouts du centre-ville :

On dit souvent de la ville qu’elle ne dort jamais. Voilà un résumé d’un des plus gros atouts pour investir en centre-ville. La ville est un lieu où il y a toujours de l’activité, toujours du mouvement et c’est toute cette vitalité qui va faire que votre bien gagnera beaucoup de valeur avec le temps. 

En d’autres termes, investir en centre-ville c’est l’assurance d’investir dans un espace qui ne se repose pas. Entre commerces, écoles, centres culturels et sportifs, ou encore transports en commun, voilà tout ce que vous pouvez retrouver à proximité de votre futur investissement.

Le temps est aussi un critère important à prendre en compte. Lorsque l’on investit dans un bien, le but va être certes de le louer à un bon prix pour sa rentabilité, mais aussi de le louer vite ! Et pour qu’un logement se loue facilement il faut que l’offre locative soit attractive. C’est pour cela qu’investir en centre-ville peut être plus intéressant sur ce point pour vous, propriétaire.

Mais alors, faut-il investir en centre-ville ou en périphérie ?

Il est primordial de réaliser une analyse du secteur où vous souhaitez investir, c’est-à-dire le prix, le rendement ou encore l’attractivité de l’offre.

En immobilier il faut aussi faire attention aux excès. Il faudra alors vous demander si vous souhaitez plutôt faire une meilleure rentabilité en achetant votre bien à un prix plus faible et donc vous tourner vers un bien en périphérie, mais il ne faudra pas oublier de prendre en compte le fait qu’il y aura sûrement plus de vacances locatives. A contrario, si vous vous penchez vers un bien en centre-ville, vous vous tournerez vers une plus grosse sécurité quant à la location de ce bien. Certes votre bien vous reviendra plus cher à l’achat mais vous obtiendrez sûrement moins de vacances locatives.

Il serait alors plus judicieux de se tourner vers une stratégie consistant à offrir le meilleur rapport qualité/prix, vous permettant alors d’obtenir des rendements locatifs plus attractifs et un meilleur taux d’occupation.


Vous avez choisi votre emplacement mais vous ne savez pas si vous devez investir dans un bien à vide ou un bien meublé ? Brik vous explique tout ce qu’il faut savoir !

salon meublé avec un canapé
Conseils

Louer meublé ou non-meublé, le mieux pour sa rentabilité ?

Vous avez investi dans un bien locatif et vous souhaitez le mettre à la location ? Une question importante va alors se poser, « Louer meublé ou non-meublé ? ». C’est une question qui peut paraître banale, mais pour vous, propriétaire, le choix impactera non seulement votre déclaration fiscale mais aussi votre rentabilité.

Mais alors, quelle est la différence entre louer meublé ou non-meublé ?

Louer meublé :

Tout d’abord, dans une location meublée, le propriétaire du bien devra fournir les meubles. 

Il faut équiper le bien de telle sorte que lorsque le locataire arrive, il aura les meubles nécessaires à la vie quotidienne. Le coût d’achat de ces meubles sera alors à prendre en considération.

Une literie avec une couette, une table avec des chaises, du rangement, de l’électroménager, de la vaisselle… Voici une petite liste des meubles à fournir dans votre bien.

Cette liste a été établie par un décret en 2015, imposant un certain nombre de meubles. (https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000030967884/).

Quels sont les avantages de la location meublée ?

La location meublée vous apportera, dans un premier temps, une meilleure rentabilité locative brute

Le loyer d’un bien meublé sera plus important étant donné que l’on augmente de 5 à 30% le prix d’un loyer meublé. La rentabilité sera donc supérieure.

La rentabilité se calcule par la formule suivante : Loyer annuel / Prix du logement x 100.

Mais il ne faut pas oublier de prendre en compte les charges et taxes locales. Il faudra donc se fier à la rentabilité nette et non brute pour mesurer la réelle performance de votre bien locatif.  Effectivement, le rendement brut vous donnera uniquement une première précision quant au bénéfice que vous allez tirer.

Enfin, dans un deuxième temps, la location meublée vous apportera également une fiscalité plus propice.

Les revenus que vous allez générer sont estimés comme des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Fiscalement, vous allez être considéré comme un commerçant, vous permettant alors d’obtenir certains avantages comme l’amortissement des meubles et des immeubles par exemple.

Louer non-meublé :

Il est important de noter que, même si votre bien est considéré comme un bien à vide, vous pouvez fournir certains équipements. La plupart des propriétaires fournissent leur bien avec au minimum une cuisine équipée, un canapé-lit ou encore une armoire…

On sous-entend que votre location est « à vide » lorsqu’elle ne contient pas la totalité des meubles obligatoires inscrits dans le décret de 2015.

Que tirer de la location à vide ?

La grosse différence avec le bien meublé, c’est la durée du bail. Dans une location à vide, le bail est de minimum 3 ans contre 1 an pour une location meublée. Cela va alors permettre moins de vacances locatives. 

Louer un bien à vide apportera alors plus de sécurité au propriétaire. En effet, il y aura moins de rotation entre les locataires. Les frais de gestion et d’entretien seront eux aussi réduits.

Le loyer du locataire sera moindre par rapport à un bien meublé car celui-ci ne prend pas en compte le coût de l’ameublement. Il y aura un investissement à prévoir au départ pour l’achat des meubles mais vous vous y retrouverez au long terme car ils vous appartiendront et vous n’aurez pas à les “payer” tous les mois.

Mais alors que faire ? Plutôt louer meublé ou non-meublé au final ?

Au final, tout déprendra de vos attentes. Si vous souhaitez avoir un certain confort et une sécurité, vous devriez opter pour une location à vide.

Tandis que si vous cherchez à obtenir une meilleure rentabilité et une meilleure fiscalité, vous vous pencherez plutôt sur la location meublée. Mais dans ce cas, il ne faudra pas oublier de prendre en compte tous les frais qu’engendrent la location d’un bien meublé : le coût d’achat, l’entretien et la gestion.


Vous souhaitez investir dans un bien locatif mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pas de panique, avec Brik ça se fait en un clik !

Vous ne savez pas encore où investir ? Brik vous propose un top 3 des villes les plus intéressantes pour investir dans un studio étudiant  !