Browsing Tag:

Immobilier

immeuble vue du bas
Conseils

Comment calculer le rendement de son investissement locatif ?

Aujourd’hui, les Français s’avèrent de plus en plus nombreux à s’intéresser à l’investissement immobilier, car cela demeure une valeur sûre en termes de rentabilité.
Mais comment connaître le rendement de son rendement immobilier ? Quelle différence existe-t-il entre le rendement brut et le rendement net ?
Brik vous dit tout.

Qu’est-ce qu’un rendement locatif ?

Avant de comprendre comment calculer le rendement de votre investissement, voyons ensemble ce que recoupe la rentabilité en tant que telle.
Il s’exprime généralement en pourcentage.

Autant le rendement locatif concerne la performance relative aux revenus générés par la location, autant la rentabilité locative englobe le rendement et s’apprécie sur toute la durée de l’investissement.
Vous pouvez avoir une 1ère idée grâce à notre outil en ligne.

Le calcul du rendement locatif

Au moment de calculer le rendement de votre investissement immobilier, deux options se présentent à vous : le rendement brut et le rendement net.

Pour le rendement brut :

Ce premier calcul vous permet d’avoir un aperçu de l’intérêt de votre investissement locatif.
La formule pour calculer le rendement brut de votre investissent immobilier est la suivante :
Par exemple, pour une acquisition de 100 000 € avec un loyer de 700 €/mois de 700 €, le taux de rendement brut sera de :
700 x 12 = 8400/100 = 8,4 %.

Pour le rendement net :

En devenant propriétaire, vous devez vous acquitter de frais comme les charges et les taxes.
La formule pour calculer le rendement net est la suivante :
(Montant du loyer x 12 mois) x 100 — (les charges locatives)/Prix d’achat.

En reprenant l’exemple de l’achat à 100 000 €, nous savons que le taux de rendement brut est de 8,4 %.
Vous devez ensuite ajouter les différents frais :

  • Les charges de copropriété annuelles (qui sont non récupérables) : 900 €,
  • La taxe foncière : 700 € ;
  • Les réparations locatives : 300 € ;
  • L’assurance loyer impayé : 100 €.

Cela représente un total de 2000 €.
Le rendement net est donc de 8400 – 2000 = 6400.
Pour connaître le taux de rendement, il suffit de : 6400 x 100/100 000 = 6,4 %.

N’oubliez pas d’intégrer éventuellement le coût du crédit immobilier et les frais du gestionnaire immobilier si c’est le cas.

Conseils pour votre investissement locatif

Voici quelques renseignements pour optimiser le rendement locatif de votre appartement ou de votre maison :

  • Faire attention à l’emplacement du bien : opter pour des villes françaises les plus rentables pour le rendement locatif ;
  • Choisir le meilleur statut d’imposition pour vos revenus fonciers ;
  • Négocier fermement le prix d’achat ou le prêt immobilier.

Pour aller plus loin, obtenir plus de conseils et d’outils exclusifs qui vous aideront à faire les bons choix, Créez votre compte Brik !

salon meublé avec un canapé
Conseils

Louer meublé ou non-meublé, le mieux pour sa rentabilité ?

Vous avez investi dans un bien locatif et vous souhaitez le mettre à la location ? Une question importante va alors se poser, « Louer meublé ou non-meublé ? ». C’est une question qui peut paraître banale, mais pour vous, propriétaire, le choix impactera non seulement votre déclaration fiscale mais aussi votre rentabilité.

Mais alors, quelle est la différence entre louer meublé ou non-meublé ?

Louer meublé :

Tout d’abord, dans une location meublée, le propriétaire du bien devra fournir les meubles. 

Il faut équiper le bien de telle sorte que lorsque le locataire arrive, il aura les meubles nécessaires à la vie quotidienne. Le coût d’achat de ces meubles sera alors à prendre en considération.

Une literie avec une couette, une table avec des chaises, du rangement, de l’électroménager, de la vaisselle… Voici une petite liste des meubles à fournir dans votre bien.

Cette liste a été établie par un décret en 2015, imposant un certain nombre de meubles. (https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000030967884/).

Quels sont les avantages de la location meublée ?

La location meublée vous apportera, dans un premier temps, une meilleure rentabilité locative brute

Le loyer d’un bien meublé sera plus important étant donné que l’on augmente de 5 à 30% le prix d’un loyer meublé. La rentabilité sera donc supérieure.

La rentabilité se calcule par la formule suivante : Loyer annuel / Prix du logement x 100.

Mais il ne faut pas oublier de prendre en compte les charges et taxes locales. Il faudra donc se fier à la rentabilité nette et non brute pour mesurer la réelle performance de votre bien locatif.  Effectivement, le rendement brut vous donnera uniquement une première précision quant au bénéfice que vous allez tirer.

Enfin, dans un deuxième temps, la location meublée vous apportera également une fiscalité plus propice.

Les revenus que vous allez générer sont estimés comme des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Fiscalement, vous allez être considéré comme un commerçant, vous permettant alors d’obtenir certains avantages comme l’amortissement des meubles et des immeubles par exemple.

Louer non-meublé :

Il est important de noter que, même si votre bien est considéré comme un bien à vide, vous pouvez fournir certains équipements. La plupart des propriétaires fournissent leur bien avec au minimum une cuisine équipée, un canapé-lit ou encore une armoire…

On sous-entend que votre location est « à vide » lorsqu’elle ne contient pas la totalité des meubles obligatoires inscrits dans le décret de 2015.

Que tirer de la location à vide ?

La grosse différence avec le bien meublé, c’est la durée du bail. Dans une location à vide, le bail est de minimum 3 ans contre 1 an pour une location meublée. Cela va alors permettre moins de vacances locatives. 

Louer un bien à vide apportera alors plus de sécurité au propriétaire. En effet, il y aura moins de rotation entre les locataires. Les frais de gestion et d’entretien seront eux aussi réduits.

Le loyer du locataire sera moindre par rapport à un bien meublé car celui-ci ne prend pas en compte le coût de l’ameublement. Il y aura un investissement à prévoir au départ pour l’achat des meubles mais vous vous y retrouverez au long terme car ils vous appartiendront et vous n’aurez pas à les “payer” tous les mois.

Mais alors que faire ? Plutôt louer meublé ou non-meublé au final ?

Au final, tout déprendra de vos attentes. Si vous souhaitez avoir un certain confort et une sécurité, vous devriez opter pour une location à vide.

Tandis que si vous cherchez à obtenir une meilleure rentabilité et une meilleure fiscalité, vous vous pencherez plutôt sur la location meublée. Mais dans ce cas, il ne faudra pas oublier de prendre en compte tous les frais qu’engendrent la location d’un bien meublé : le coût d’achat, l’entretien et la gestion.


Vous souhaitez investir dans un bien locatif mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pas de panique, avec Brik ça se fait en un clik !

Vous ne savez pas encore où investir ? Brik vous propose un top 3 des villes les plus intéressantes pour investir dans un studio étudiant  !

studio étudiant
Conseils

Villes pour investir dans un studio étudiant, le top 3 !

Comme pour beaucoup de Français, la question de l’investissement locatif se pose un jour. En effet, investir dans un bien peut être un très bon moyen de se créer un patrimoine ou encore de générer un complément de revenus réguliers… Mais pas toujours facile de choisir les bonnes villes pour investir dans un studio étudiant.

Mais alors dans quoi, mais surtout investir ?

L’investissement locatif, dans des studios étudiants, peut être un très bon moyen de débuter dans le monde de l’immobilier. Effectivement, en France, il existe plus de 2 millions d’étudiants, représentant alors un marché important. Pas besoin donc d’être sorti de Saint-Cyr pour comprendre que la demande locative chez les étudiants est très forte.

Rendement élevé, avantage fiscal, création de patrimoine, ou encore complément de revenus, la réelle question qui se pose est “Quelle ville choisir pour investir dans un studio étudiant ?

Voici le top 3 des villes pour investir dans un studio étudiant :

Première ville pour investir dans un studio étudiant : Métropole d’Aix-Marseille

  • Cap sur le Sud-Est de la France, dans la métropole d’Aix-Marseille, comptant plus de 90 000 étudiants. Elle présente alors de réels atouts quant à l’investissement immobilier.

En effet, sa proximité avec la Méditerranée permet d’offrir un cadre de vie idyllique aux étudiants, et ça, ça ne se refuse pas ! Avec une concentration d’étudiants représentant 20% de la population d’Aix, et avec 57% de locataires parmi ces résidents, cette métropole pourrait alors se placer en tête d’affiche de l’investissement locatif. 

Avec ces nombreux campus universitaires présents sur la métropole, la demande est élevée et les bons plans immobiliers se doivent d’être saisis.

Deuxième ville : Métropole Européenne de Lille

  • Continuons notre chemin avec un centre dynamique mais aussi carrefour de l’Europe, Lille. Appartenant à la région des Hauts-De-France, et se situant à 1 heure en TGV de Paris, Lille serait alors un choix judicieux pour investir dans l’immobilier locatif.

En effet, la MEL est constituée de plus de 75 000 étudiants à elle seule. Elle se compose d’établissements privés comme l’Université Catholique, situé Boulevard Vauban, mais aussi de facultés publiques, comme Lille I, Lille II ou Lille III regroupant des cursus allant de la science à la littérature en passant par le domaine sportif…

Lille est alors un réel cœur à prendre quant à l’investissement locatif, quartier du vieux Lille, Vauban ou encore en plein centre. Son dynamisme, son aspect culturel et ses bâtisses en briques rouges sauront vous charmer…

Troisième ville : ville de Montpellier

  • Pour terminer ce périple, cap sur une ville regorgeant de richesses quant à son patrimoine historique, Montpellier.

Sa douceur de vivre, son climat propice à une vie agréable mais aussi sa proximité avec la Méditerranée seront des attributs favorables à l’investissement locatif. 

C’est à Montpellier que 75 000 étudiants ont décidés de s’y installer pour leurs études et 30% de sa population a moins de 30 ans. Montpellier a également été placé troisième du classement des villes où il fait bon d’étudier en France en 2018-2019, selon l’Étudiant.

Le dynamisme, l’attractivité et les projets urbains attirent autant les investisseurs que les étudiants.

L’investissement locatif dans les studios étudiants représente donc un réel potentiel à Montpellier, si l’on souhaite acquérir des biens locatifs.


L’investissement immobilier locatif reste aujourd’hui le meilleur moyen de s’enrichir. C’est le seul investissement qui va permettre d’emprunter de l’argent à la banque facilement !

Si l’investissement est bien réussi, le propriétaire du bien percevra un loyer chaque mois. Ce revenu sera alors supérieur au montant qu’il doit rembourser à la banque, permettant alors de s’enrichir immédiatement.

Alors, qu’attendez-vous pour investir dans l’immobilier locatif d’une de ces trois villes ?

Vous souhaitez savoir si votre bien vous fera du bien ? Rendez-vous sur l’outil Brik pour une simulation gratuite de votre futur investissement locatif !

Nous vous conseillons aussi sur Comment calculer en amont le rendement d’un bien immobilier ?

Conseils

Placer son épargne dans l’investissement immobilier

Comme beaucoup de Français, vous avez eu la chance de pouvoir économiser pendant la crise sanitaire ? Pourquoi ne pas placer son épargne – qui dort et qui ne rapporte plus grand-chose sur les plans d’épargne habituels – dans l’investissement immobilier ? L’investissement immobilier est en effet le meilleur moyen de rentabiliser ses économies. À la fois abordable avec un apport, et performant, ce type de placement dans un actif concret est un bon moyen de faire fructifier son argent.

Entre « épargne Covid » et épargne de précaution 

Vous avez beaucoup épargné pendant la crise sanitaire ? Vous n’êtes pas le seul. Ce que l’on appelle l’ « épargne Covid » représente à elle seule un sacré pactole au niveau national : 90 milliards d’euros au dernier trimestre 2020 ! Le montant de l’épargne de précaution, ajouté à celui lié à l’impossibilité de dépenser, représente donc un investissement potentiel pour toutes les personnes qui ont la chance de pouvoir mettre de l’argent de côté. 

Mais encore faut-il savoir où placer ses économies. Sur ce point, on peut dire que l’épargne traditionnelle n’a plus vraiment d’intérêt si l’on cherche la rentabilité à tout prix. Que ce soit le Livret A, le Plan d’épargne logement (PEL) et même l’assurance-vie, rares sont les contrats offrant ne serait-ce que 2 %, dans le meilleur des cas. Un seul secteur résiste à la baisse des intérêts : l’investissement immobilier, où la rentabilité peut atteindre sans difficulté les 6 %, à condition de bien choisir l’adresse…

L’investissement immobilier pour louer, toujours aussi sûr ? 

Lorsque l’on se lance dans l’immobilier locatif, la première question à se poser est celle de la sécurité d’un tel placement. Après tout, si vous avez économisé beaucoup d’argent, ce n’est pas pour le voir s’envoler dans une opération hasardeuse. Or l’investissement immobilier est le placement le plus sûr, lorsqu’on le choisit bien, pour les raisons suivantes : 

  • L’immobilier est un actif concret et tangible 
  • Un bien immobilier ne peut pas se délocaliser 
  • L’immobilier suppose différentes formes de bâtiments en location : appartement, maison, immeuble entier, commerce, etc.
  • Les dispositifs de défiscalisation encore en place en 2021, à commencer par la loi Pinel, encouragent à investir dans la pierre
  • Les zones périurbaines, comme la grande couronne de Paris, offrent de nouvelles perspectives de rentabilité
  • La crise l’a prouvé, l’immobilier est un secteur qui non seulement résiste, mais qui, en plus, fourmille d’idées avec une forte accélération des constructions neuves. De plus, les professionnels ont prouvé leur détermination à faire aboutir les transactions malgré les circonstances.  
  • Enfin, l’immobilier est un acteur essentiel de la transformation énergétique et de la relance économique. En plus de se conformer à des normes obligatoires, notamment d’isolation, les promoteurs montent des projets éco-conçus et certifiés par des organismes indépendants.

En somme, avec l’investissement immobilier, il existe toujours un bon moyen de placer son argent dans une opération sûre !

Comment bien placer son épargne dans un investissement immobilier ? 

La rentabilité d’un investissement immobilier repose sur une condition principale : la localisation. Il est en effet essentiel de connaître les différences de prix d’une ville à une autre, et d’une adresse à une autre, mais cela n’est pas suffisant. Vous devez également connaître toutes les données relatives au lieu exact que vous convoitez, notamment si vous achetez dans l’ancien. Tout le passif et les évolutions des montants des transactions vous seront très utiles. 

Pour aller encore plus loin, Brik vous propose une analyse poussée de la rentabilité réelle d’une adresse ! 

Nous vous conseillons aussi sur comment s’adapter au mieux aux changements du marché ?

Conseils

Comment calculer en amont le rendement d’un bien immobilier ?

Lorsque l’on réalise un investissement immobilier, l’important est de pouvoir estimer son rendement net. Or celui-ci nécessite, en principe, de nombreux calculs. Et encore faut-il connaître en amont les possibilités offertes par son achat en fonction de sa zone géographique et du marché d’une manière générale. Regardons de plus près ce que cela implique et comment faire la meilleure opération. 

Investissement locatif : comment calculer son rendement ? 

Dans la plupart des cas, un investissement immobilier consiste à acheter un bien pour le louer et ainsi autofinancer son acquisition. Les premiers loyers permettent de payer les mensualités du prêt, et lorsque le montant total est remboursé, de profiter du rendement. Le but consiste à obtenir une rentabilité bien plus élevée qu’avec une épargne bloquée ou un Livret A.

Du rendement locatif brut …

Pour faire un calcul de base de son rendement locatif, il suffit de diviser le montant du loyer annuel par le prix du logement (en incluant les frais d’acquisition), puis de multiplier ce résultat par 100. Vous obtenez alors le rendement brut annuel, qui ne prend pas en compte tous les frais annexes et non récupérables :

  • Assurance 
  • Taxe foncière 
  • Frais de gestion
  • Charges de copropriété 

…Au rendement locatif net et net-net 

Par la soustraction de ces éléments, vous obtenez le rendement locatif net. Mais celui-ci ne représente pas la somme exacte que vous allez toucher sur votre compte. Encore faut-il calculer le montant de vos impôts face à ces nouveaux revenus immobiliers. Il dépend bien sûr de votre tranche d’imposition et de vos potentielles déductions fiscales. Vous obtenez alors le rendement net-net. 

Le rendement d’un investissement immobilier : une question de zone géographique 

Pour obtenir un bon rendement, le principal est aussi de bien situer géographiquement son investissement. Qu’il s’agisse d’un appartement, d’une maison, d’un immeuble de bureaux ou d’un commerce, le choix de la localisation précise est essentiel. Et cela ne se rapporte pas seulement à une rue. Dans Paris par exemple, deux voies adjacentes peuvent entraîner des rendements très différents malgré des caractéristiques a priori similaires. 

Pour faire le meilleur choix, il existe des simulateurs en ligne. Mais tous ne sont pas performants. Car si un rendement brut peut vous être proposé, vous n’aurez pas toujours accès à des informations plus larges sur les plus-values notamment. Car qui dit investissement immobilier locatif peut aussi dire revente à 5 ou 10 ans pour un gain important. Il sera alors temps d’investir dans un nouveau bien immobilier encore mieux placé !

Pour savoir où acheter et ne pas vous tromper dans l’immédiat et à long terme, Brik vous apporte l’ensemble des informations dont vous avez besoin :

  • Apprenez tout le passif des transactions des biens que vous convoitez à l’adresse exacte 
  • Ayez accès à l’évolution du prix au fil des années 
  • Vérifiez les prix des autres biens aux alentours 

Brik calcule aussi votre rendement net, autrement dit vos gains réels, pour être sûr de ne pas vous tromper en achetant un bien immobilier.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos expertises en investissement locatif et calculer vos revenus sans mauvaises surprises ? Créez votre compte Brik !

N’hésitez pas à suivre toute l’actualité de l’immobilier sur le blog de Brik