Conseils

Emprunter de l’argent après la Covid, toujours possible ?

Avec la crise de la Covid et les différents confinements, le marché de l’immobilier a connu plusieurs soubresauts en 2020. Mais, alors que la reprise économique semble de retour, les banques voient le retour des demandes de crédit immobilier. Alors que les taux de crédit demeurent encore bas, les refus de prêt augmentent. Peut-on emprunter de l’argent après la Covid ?

Brik fait un tour de la tendance pour 2021.

Des taux toujours bas et attractifs.

Les taux d’emprunt demeurent historiquement bas et par conséquent attractifs.
Pourquoi ?

  • La crise économique liée à la Covid a fragilisé les revenus dans de nombreux foyers : perte d’emploi, chômage partiel, activité réduite ;
  • Un climat incertain : peu de visibilité sur la reprise économique à moyen et long terme, ainsi que sur l’évolution du marché immobilier ;
  • Le durcissement des conditions d’accès au crédit immobilier par les établissements bancaires.

Des conditions d’emprunt plus rigides.

Ce dernier point qu’est l’accès au crédit immobilier peut expliquer le peu d’engouement remarqué de la part des futurs acquéreurs.
Aujourd’hui, l’apport personnel doit être de l’ordre de 10 voire 15 %.
C’est ainsi que certains emprunteurs ont pu obtenir un crédit à des taux inférieurs à 1 % sur 20 ans afin de financer l’achat de leur bien.

En 2021, cette tendance se confirme et les banques doivent, en plus, respecter scrupuleusement la règle d’endettement de 33 % qui prévoit que l’emprunteur ne peut s’endetter à plus d’un tiers de ses revenus mensuels dans le cadre d’un remboursement de crédit.
Devant de telles mesures, on constate une augmentation de 10 % des refus de crédits par rapport à 2019.

Quels sont les profils impactés ?

Certains profils d’emprunteurs sont plus impactés que d’autres. C’est notamment le cas des :

  • Primo-accédants : selon leurs ressources et leur profil, certains d’entre eux ont déjà été impactés par la crise économique et sanitaire. On pense notamment aux jeunes couples qui se retrouvent parfois dans des situations professionnelles instables (CDD, Interim). La part des primo-accédants a baissé de 4 %.
  • Personnes âgées : à cause de santé dite « à risque », les banques ne se sentent pas rassurées dans un tel contexte sanitaire. Un dossier vraiment solide et une situation financière rassurante permettent aux banques d’accepter éventuellement un crédit.
  • Individus dont le secteur d’activité a été impacté : hôtellerie, restauration, aéronautique, évènementiel.
  • Ménages les plus modestes : ils ne disposent pas ou rarement de l’épargne nécessaire ni de l’apport financier demandé pour obtenir leur crédit.

Alors, est-il possible d’emprunter de l’argent en période post-Covid ?
La réponse est évidemment oui, mais il s’avère indispensable de présenter un dossier financier favorable et par conséquent, d’avoir fait en amont un point sur votre situation financière (dépenses, revenus, reste à vivre, etc.).

Vous montez un dossier de financement pour un investissement en immobilier locatif et vous voulez être certain d’avoir pris en compte toutes les données notamment le rendement locatif de votre bien ?
Brik vous accompagne et met ses outils à votre disposition.

You Might Also Like...

Pas de commentaire

    LAISSER UN COMMENTAIRE